chien bière

Un corps vivant qui relie la terre à la mer comme un cœur énorme.

Les bateaux colorés d'Aveiro participent à sa séduction.

Les bateaux colorés d\'Aveiro participent à sa séduction.       L\'art traditionnel des azulejos enjolive bien des façades.

C’est ainsi que de nombreux écrivains portugais dépeignent la lagune qui traverse la ville d’Aveiro avant de se jeter dans l’océan Atlantique.

UN PEU D'HISTOIRE

Cette lagune, la Ria d’Aveiro, a donné naissance aux canaux autour desquels le centre historique d’Aveiro s’est développé.

Menacée d'ensablement, depuis sa création en 945, la Venise du Portugal a bien failli disparaitre, non pas une, mais sept fois, à cause du risque d’ensablement des marais salants sur lesquels elle repose. Et à chaque fois, Aveiro se retrouve privée des activités qui la font vivre : la pêche, l’exploitation des salines et le commerce maritime. mais avec fierté elle se relève courageusement

À l'origine, comme les bourgades voisines d'Ovar, d'Ilhavo et de Vagos, actuellement situées à plus de 5 km du rivage, Aveiro était un port de mer.

La petite cité médiévale se développe remarquablement aux XVe et XVIe siècles grâce à la pêche à la morue. Mais en 1575, une violente tempête ferme la lagune et le port s'envase, privée de ses activités (pêche, exploitation des salines, commerce), la cité décline, et sa population diminue.

L'effort de redressement tenté, au XVIIIe siècle, sous l'action du marquis de Pombal échoue, ainsi que les multiples plans d'aménagement de la barre.

En 1808 enfin, entre les digues édifiées à l'aide des pierres provenant des murailles de la ville, on réussit à rouvrir la passe entre la ria et l'océan. Avec l’ouverture de son port artificiel (le barra d’Aveiro), Aveiro connait un essor fantastique et crée une industrie de la céramique et de la porcelaine, l’une de ses spécialités, qui fonctionne encore de nos jours

Avec la prospérité vient le rayonnement : Aveiro devient un foyer d'art baroque, son école de sculpture est réputée et la ville se couvre de nombreux et beaux monuments.

Aveiro devient aussi la capitale portugaise du sel et, dans les bateaux traditionnels, les fameux MOLICEIROS parés de leurs dessins drôles et quelques peu érotiques, on récoltait les algues utilisées pour fertiliser les dunes environnant la Ria, on transportait le sel, et on allait à la pèche sur l'Océan.

Aujourd'hui, la cité portugaise étonne par la beauté de son ensemble d’immeubles aux façades Art Nouveau. Au fer forgé et à la pierre sculptée se mêlent les traditionnels azuléjos, ces magnifiques carreaux de faïence finement décorés.

Autre particularité, on ne souffre pas de canicule à Aveiro, grâce à la protection de notre bon Océan  Atlantique qui nous donne ce microclimat, l’été, nous avons une température maxi de 27 ou 28 °C. L’hiver même quand il pleut, le ciel est toujours bleu avec beaucoup de lumière.

C’est magnifique !

AVEIRO AUJOURD'HUI

Aujourd’hui, ce pôle universitaire et industriel spécialisé dans les énergies renouvelables (panneaux solaires, éoliennes) sacrifie peu à peu ses salines au profit notamment d’un centre aquatique de bains d'eaux et de boues salés, qui remplace d’anciens marais salants.

Aveiro est une ville et une municipalité, qui regroupe 14 paroisses appelées freguesia, en portugais) :

C'est la capitale du district qui porte le même nom, située dans la sous-région de Baixo/Vouga, elle-même localisée dans la Région Centre du Portugal.

La ville compte aujourd'hui environ 80.000 habitants sur une zone de 197,58 km².

Pour vous situer :

Les districts                                                  Les Régions

                   

Elle est, de ce fait, la 4ème ville la plus peuplée de la région Centre, après Coimbra (capitale administrative de la région), Leiria et Viseu.

La Communauté inter municipale de la région d'Aveiro est une intercommunalité créée en 2008, regroupant 11 municipalités voisines d'Aveiro et rassemblant plus de 370 000 habitants pour constituer la deuxième unité territoriale de la région Centre.

Le district d'Aveiro est le 5e district le plus peuplé du Portugal avec 714 351 habitants. Une partie nord du district fait partie de la Grande Aire Métropolitaine de Porto.

Aveiro est aussi un important pôle ferroviaire et portuaire, ainsi qu'universitaire et touristique du Portugal. La ville est située à environ 63 km au nord-ouest de Coimbra, à environ 65 km au sud de Porto, et à un peu plus de 255 km au nord de Lisbonne, la capitale du pays.

LA RIA DE AVEIRO

Remarquable accident hydrographique de la côte ouest du Portugal, la ria de Aveiro se présente comme une vaste zone lagunaire soumise à la marée, semée d'îles et quadrillée de chenaux, bordée de marais salants ou de pinèdes, en arrière d'un cordon littoral sableux long de quelque 45 km, large au maximum de 2,5 km et percé d'un étroit goulet (passe de Barra) la reliant à l'océan.

La Ria est devenue le cœur d’Aveiro. Elle est ce qui identifie la ville donnant lumière et vie, et a marqué de façon permanente les traditions locales. Á Aveiro tout vit autour des 47 kilomètres d’eau disposé parallèlement à la mer. La Ria est un miroir d’argent qui reflète la couleur des moliceiros et maisons Art Nouveau, ce qui la rend séduisante et le charme unique d’Aveiro.

La Ria d'Aveiro s’est formé à partir du XVIe siècle, lorsque la mer s’est retirée, laissant plus de onze mille hectares de cordons littoraux qui forment une lagune côtière.

Aujourd’hui, c’est un véritable réseau de canaux et d’îles qui vaut á la ville Aveiro le surnom de «Venise du Portugal».

Ses eaux abritent de nombreuses espèces telles que la lamproie, les moules, les anguilles ou les palourdes, la cigogne, le héron et certains oiseaux de proie et des mammifères tels que la genette et la loutre.

Une richesse si exceptionnelle qui a valu à la Ria d’être classée comme une zone protégée.

     

LE TOURISME

A Aveiro, après la ballade en Moliceiros sur les canaux, commentée par de plaisants guides , une visite intérieure de la ville en petit train ou en Tuk-Tuk, on peut flâner aussi dans les petites rues et places, au guidon des "Bugas" les vélos en libre-service et gratuits, mis à disposition par la municipalité, et s'arrêter pour déguster une bonne glace ou quelques Ovos Moles avec une bonne bière ou un super café.... ou s'assoir à une terrasse d'un des nombreux restaurant pour commander un plat de bacalhau et finir par une succulente tripa d'Aveiro.

Ici pas de colline, tout est plat ! Et on respire l’air iodé. "Car on a toujours l’odeur de sel, de l’Atlantique, nous avons un mélange d’eau douce et d’eau salée. Et les gens sont calmes et tranquilles

"Le Buga, le vélo gratuit"

laissez votre carte d'identité et partez pour la journée!

L'UNIVERSITE : Campus Universitaire d'Aveiro

Depuis 1973, Aveiro est l’hôte de l’une des universités les plus dynamiques et innovantes au Portugal. Situé entre les salines et le centre, l’Université d’Aveiro a apporté une nouvelle dynamique à la ville, animant la vie culturelle et contribuant au développement urbain avec la création de nouveaux espaces.

Construit comme une petite ville, le Campus Universitaire d’Aveiro a été conçu par certains des plus éminents architectes contemporains portugais.

Si vous êtes en visite à Aveiro, ne manquez pas l’occasion de visiter le campus universitaire, (en buga par exemple) qui, comme un musée d’art contemporain en plein air est traversée chaque année par de nombreux spécialistes, les étudiants en architecture ou de simples curieux, et laissez-vous séduire par les œuvres de Siza Vieira, Souto Moura, Alcino Soutinho, Carrilho da Graça ou Gonçalo Byrne.

L’espace, situé à deux pas du centre historique de la ville, est entouré par la beauté naturelle des marais salants d’Aveiro, qui s’est répandu dans les lagunes comme une mer blanche. Profitez des espaces verts du campus, qui s’énoncent calmes et modernes avec la nature de la Ria, vous invitant á une promenade de BUGA, la Bicyclette d’Utilisation gratuite d’Aveiro. Parcourrez l’espace, prenez un café tout en profitant du paysage ou entrez dans la Bibliothèque Universitaire, avec un stock de 230.000 livres. De retour en ville, parcourrez les sentiers le long de la Ria, qui vous permettent de profiter d’une vue unique sur les salines et les marais salants.

   

Les étudiants fiers

de leurs tenues et leurs traditions

Les étudiants portent un uniforme appelé "toja". Chaque étudiant doit acheter cet uniforme qui se compose d'une chemise blanche, un gilet noir, une cravate noire, une veste noire, et un pantalon ou une jupe noirs selon le sexe de l'étudiant.

Ce costume coute environ 200 euros. Il a donc une très grande valeur et les étudiants de première année ne peuvent pas porter le costume avant le début de la grande fête appelée "Queima das Fitas". Les étudiants doivent le garder jusqu'à la fin de leur cursus universitaire (qui dure environ cinq ans: trois ans de licence et deux ans de maîtrise, comme en France).

Ce qui fait le charme de cet uniforme, porté lorsque l'étudiant le souhaite pendant l'année scolaire, ou bien pendant les fêtes, c'est la "Capa Negra" (cape noire).

Cette cape noire et longue, arbore de nombreux écussons, et elle peut être  portée de différentes façons. Certains la roulent autour d'eux, d'autres s'en servent pour s'assoir par terre, ou encore la portent enroulée sur le bras.

  

LE TOURISME

Aveiro est un important lieu touristique grâce à son patrimoine architectural, ses musées et Ecomusées, sa cathédrale, un magnifique Forum, centre commercial en plein air, mais aussi ses canaux et les Moliceiros bateaux traditionnels propres à la région qui servaient à la récolte des algues.

Aujourd'hui, ces bateaux décorés de couleurs vives et d'images d'art populaires, souvent humoristiques, sont utilisés pour promener les touristes sur les canaux et leur faire découvrir la ville.

La région regorge, à quelques minutes aussi de lieux tous différents, les marais salants, ou la réserve Naturelle des dunes de Sao Jacinto, les Passadicos d'Arouca pour les randonneurs à flanc de vallée, ou encore le Musée du Train de Macinhata, le Musée du Bacalhau....et la vallée du Vouga entre autre.

En outre de nombreux restaurants proposent d'excellents plats régionaux

        

 

   

L'ART NOVO

Distingué comme la ville-musée de l’Art Nouveau au Portugal, Aveiro est membre du “Réseau Art Nouveau Network” aux côtés de Barcelone, Bruxelles, Budapest, Glasgow, Helsinki ou La Havane. Venez découvrir le charme de cette période délicate et séductrice de l’art du XXe siècle en faisant une promenade guidée à travers le Parcours de l’Art Nouveau, un trajet conçu pour vous aider à identifier tous les bâtiments et les monuments qui portent les marques laissées par des gens comme Ernesto Korrodi, Francisco Augusto da Silva Rocha, Jaime Inácio dos Santos, José de Pinho ou Carlos Mendes.

MARCHES AUX POISSONS 

Du poisson frais tous les jours sauf le lundi.

En effet la tradition de la pèche se perpétue et nous avons deux grands marchés aux poissons, à Aveiro même et à Costa Nova, ou sont vendus les poissons des pèches de la nuit.

Il existe aussi et encore des moyens de pèche très traditionnel avec des bœufs ou des tracteurs pour tirer les moliceiros et sortir les filets, depuis la plage

 

       

La pèche traditionnelle à Torreira

 

LE MUSEE DU BACALHAU

Cette ville a une tradition maritime profonde et la morue en est, en effet un vrai symbole. Chaque année en Août le conseil organise le Festival du Bacalhau, très populaire qui attire de très nombreux visiteurs.

Outre la nourriture, notion très importante au Portugal, le festival présente aussi de grands concerts et des expositions!

Le Musée Maritime de Ílhavo est une véritable icône architecturale, conçue par le prestigieux duo d’architectes Nuno Mateus et Pedro Mateus qui a également été nominé pour le Mies van der Rohe en 2003.

Ce musée fantastique est l’un des musées les plus visités de la région centrale du Portugal. Le Musée Maritime d'Ílhavo raconte l’histoire de la pêche en haute mer dans Tierranova et le Groenland, ainsi que dans la Ria Aveiro. La Sala del Mar possède une intéressante collection d’instruments nautiques miniatures et de vieux bateaux. Assurez-vous d’observer en détail l’ensemble de la pêche à la morue c'est vraiment impressionnant!

Bibliothèque / Archives, ce Musée possède la plus grande collection de livres sur la pêche de la morue. Tous les livres ont été offerts par les résidents locaux et les visiteurs pourront utiliser le matériel disponible gratuitement. Il s’agit d’une mémoire locale et un hymne à la tradition maritime portugaise!

Le Musée maritime comprend également un aquarium Ílhavo morue, un endroit absolument unique au Portugal! Il est le premier et le seul dans le pays et également idéal pour l’observation de cette espèce intéressants locales dans plus de détails. L’Aquarium de la morue est un point à ne pas perdre ville Ílhavo que si favorise fortement la préservation des traditions maritimes.

Il est maintenant temps de gouter à ce délice de la gastronomie portugaise car il y a 1000 façons de cuisiner la morue !

     

    

 

 

LA GARE (Estaçao e Comboios)

L'ancien bâtiment de la gare d'Aveiro présente une façade entièrement décorée de carreaux polychromes, dans les tons bleus et jaunes, qui représentent divers chemins de fer, des scènes naturelles et des activités culturelles et traditionnelles.

La gare d'Aveiro est composée de trois sections; une partie centrale de trois étages, qui comprend trois grandes portes au niveau du sol, et deux côtés symétriques, avec deux étages, contenant une porte et deux volets de section rectangulaire.

Cette station s'impose comme un bon exemple, au niveau régional , du style dénommé de la Maison Portugaise. À l'origine, la station était installée dans un petit bâtiment simple; au début du vingtième siècle, est devenu insuffisant pour la croissance qui a eu lieu dans le mouvement ferroviaire, qui a forcé la modification et l'agrandissement du bâtiment entre 1915 et 1916. En Février 1916 les travaux étaient bien avancés,

La gare a été décorée en 1916 de plusieurs panneaux de carreaux, suivant la tendance qui était alors en train de décorer les gares.

  

 

LES OVOS MOLES - (Les œufs mous)

C'est une surprenante pâtisserie régionale traditionnelle d'Aveiro, dont la formule et la méthode de production originale est due aux religieuses des différents couvents existant ici jusqu'au XIXe siècle - Dominicains, Franciscains ou Carmélites,

Les religieuses utilisaient le blanc d'œuf pour repasser leurs cornettes, afin de les raidir, tandis que les jaunes, pour ne pas être gaspillées, constituaient la base de la fabrication du bonbon.

Depuis et à l'écart des couvents, la fabrication des Ovos Moles a été maintenue, grâce aux dames éduquées par les religieuses.

Depuis le début de la ligne de chemin de fer Porto-Lisbonne, la tradition veut que ces douceurs soient  vendu lors de l'arrêt des trains dans la gare d'Aveiro, par des femmes portant des costumes régionaux.

     

Ovos moles d'Aveiro ou les Œufs mous d'Aveiro

 

LE PHARE DE BARRA

Le soleil et le littoral d’Aveiro invitent à visiter les plages.

Commencez par la plage “da Barra”, située entre les dunes de São Jacinto et la plage de Costa Nova, et découvrez le Farol da Barra. S’élevant d’une manière grandiose, c’est le plus haut phare du Portugal et un des plus importants d’Europe, marquant somptueusement la rencontre de la lagune ou plus communément appelé «Ria de Aveiro» avec la mer.

Ici, où les sports extrêmes vivent côte-à-côte avec les anciennes méthodes de pêche, le phare du XIX siècle s’élève à plus de 60 mètres au-dessus du niveau de la mer. Avant son inauguration, en 1893, les navires été attirés vers la terre due à l’illusion d’éloignement causé par une partie du littoral très plate. Depuis, le Farol da Barra assure la sécurité de la navigation, servant de guide dans l’approche du banc de sable et au port de la ville de Aveiro.

Autour du phare, amusement

Que vous veniez pour le surf, la planche à voile, la voile ou la pêche, ou tout simplement pour passer une journée à la plage, ne manquez pas de traverser le sable doré et connaître «le Farol da Barra», un prestigieux phare. Grimpez les 283 marches en pierre de l’escalier en colimaçon menant au sommet, pour voir l’immensité de la mer qui embrasse tout aux alentours. Ou reposez-vous langoureusement sur la plage en attendant la tombé de la nuit, regardant les bateaux sortir et rentrer escortés par les mouettes, jusqu’à ce que le faisceau du phare s’allume, lent et sûr, pour diriger les services à bord des bateaux. Ensuite, laissez la nuit se prolonger en fête et amusez-vous dans les bars de l’une des plages les plus populaires de la région d´Aveiro.

 

COSTA NOVA

Une partie des couleurs et de la beauté d’Aveiro est indissociable des célèbres granges de Costa Nova. Ces bâtiments typiques, à l’origine utilisés par les pêcheurs de la région pour garder du matériel de pêche ont été utilisés au fil des ans comme des maisons de vacances. Implantés sur la plage, ils saluent la mer avec leurs façades peintes avec des rayures de couleurs vives.

Laissez-vous séduire par la simplicité chaleureuse de l’esprit de pêche de Costa Nova, toujours présente dans ses sables, et de découvrir la plage, les villageois et l’histoire de cette région. Et découvrir les plages à proximité de Vagueira ou de Mira. Un vrai voyage dans le temps;

L’origine du nom de «Costa Nova do Prado»

Le toponyme de Costa Nova do Prado a surgie au début du XIXe siècle, quand le village de pêcheurs de la Costa Nova a été fondé. Le terme “Costa Nova” a commencé à être utilisé après l’ouverture du cap de la Ria de Aveiro, en 1808, pour la différencier de la «Costa Velha», celle de la plage de San Jacinto, jusqu’á maintenant utilisé par les pêcheurs. La désignation «do Prado» indique simplement que á proximité de la plage existait une vaste prairie verte.

Les «Palheiros» de Costa Nova

Tout au long du XIXe siècle, les pêcheurs d’Aveiro se sont établis à Costa Nova, puisque cette nouvelle zone de littoral permettait un accès à la mer moins dangereux que celui de São Jacinto. Puis a commencé la construction de granges, entrepôts et abris de marins et des bateaux de labeur de la Ria. Les granges d’origine ont été construites avec des matériaux locaux, se haussant sur pilotis sur la plage de Costa Nova, avec des planches disposées horizontalement et peintes en rouge vif, saluant la mer avec couleur et l’énergie. L’espace intérieur est vaste, sans division, remplissant sa fonction de n’être rien de plus qu’un entrepôt dégagé. Au fil des ans, certains pêcheurs ont commencé à transformer leurs granges en les adaptant en locaux d’habitation qui passerait à accueillir les familles en été.

 

LES PLAGES

Sur plusieurs dizaines de kilomètres, tout le littoral de la Ria d'Aveiro, n'est qu'une immense et magnifique plage de sable fin, ou baigneurs et surfeurs trouvent leur compte.

 

Le STADE D'AVEIRO

La construction du stade municipal d'Aveiro a commencé en juin 2001. Un peu plus de deux ans ont été nécessaires pour l'édifier, au coût d'environ 62 millions d'euros. La quantité de terre déplacée dans cet espace a été de 1,5 million de mètres cubes. Mais avant de commencer les travaux, il a fallu acquérir les terrains (près de 200 propriétaires), et planifier le projet avec notamment l'architecte José Antonio Lopes da Costa pour les environs et Tomás Taveira pour le stade lui-même. Le style architectural est proche du Stade de France (tribunes recouvertes d'un toit en forme d'auréole suspendu par des piliers en pointe).

Le stade a été bâti pour l'organisation de l'Euro 2004. Le premier match officiel a été jouée le 15 novembre 2003 entre le Portugal et la Grèce

    

En espérant que vous soyez attirés par ce petit coin de ce beau pays... le Portugal

A très Bientôt chez nous

 

Retour aux Bourlingueurs